Archives du mot-clé codex miscellaneus

Le premier codex miscellaneus grec-latin

P. Monts. Roca inv. 128-178

28 bifolia de papyrus (26 conservés), pliés au milieu pour former 112 pages sur 56 folia.

Cas particulier de digraphisme, les textes grecs et latins se succédant l’un après l’autre, respectivement dans une majuscule grecque de module assez petit et dans une minuscule latine primitive issue de l’adaptation de la cursive à l’usage libraire (minuscule libraire primitive).

Cf. Nocchi Macedo, Gabriel, « Bilinguisme, digraphisme et multiculturalisme dans le codex miscellaneus de Montserrat », in : M.-H. Marganne – B. Rochette éds., Bilinguisme et digraphisme dans le monde gréco-romain : l'apport des papyrus latins, Liège 2013, 139-167 : 156-159.

Première moitié du codex

inv. 128↓ – 149↓ = pp. 5-47

  • deux premiers feuillets manquants : inv. 126-127
  • Cicéron Catil. 1,6-9. 13-33 ; 2
  • dix premiers feuillets conservés à l’état de  fragments : inv. 129 = P. Duk. inv. 798 (morceau de inv. 130) + 21 débris de la Fondation Martin Bodmer (Cologny/Genève)
  • 149↓ = p. 47 : tabula ansata avec deux croix coptes et deux dédicaces (feliciter | dorotheo ; VTERE [F]EḶIX DOROTH[EE])
Roca-Puig, Ramón éd., Ciceró. Catilinàries (I et II In Cat.). Papyri Barcinonenses, Barcelona 1977.

inv. 149→ – 153→ = pp. 48-56

  • psalmus responsorius  sur les vies de Marie et du Christ
  • 12 strophes précédées d’une introduction (responsio ?) pour un total de 101 vers recopiés sans respect de la colométrie ; les premières lettres des premiers mots de chaque strophe suivent l’ordre alphabétique (psalmus abecedarius), mais le texte s’arrête à la lettre P
Roca-Puig, Ramón éd., Himne a la Verge Maria. "Psalmus Responsorius". Papir llatí del segle IV, Barcelona 1965².

Deuxième moitié du codex

inv. 154→ = p. 57

  • dessin : Persée tenant la tête de Méduse, avec le monstre marin auquel devait être sacrifiée Andromède ?
Roca-Puig, Ramón éd., « Quatre papirs inèdits », in Ramón Roca-Puig, i la ciència dels papirs, Algerri, 139-169.

inv. 154↓ – 157↓ = pp. 58-64

  • euchologie en langue grecque :
    • 154↓ – 155→ = pp. 58-59 : anaphore
    • 155↓ = p. 60,1-18 : action de grâce
    • prières pour les malades :
      • 155↓ – 156→ = pp. 60,19-61,5 : pour l’imposition des mains
      • 156→↓ = pp. 61,6-62,3 : pour l’huile des malades
      • colophon de la dernière page : ΕΙC ΘΕΟC ΕΝ ΟΥΡΑΝΩ, suivi d’une tabula ansata avec six croix coptes et ΕΥΛΟΓΗΤΕ, puis ΕΙC ΘΕΟC ΕΝ ΟΥΡΑΝΩ | ΙΧΘΥΣ, enfin ΕΠ ΑΓΑΘΩ | ΕΝ ΕΙΡΗΝΗ
    • 157→↓ = pp. 63-64 : hymne acrostiche (« chaste oblation » ou offrande d’une ἁγνὴ θυσία) de 47 lignes recopiées sans respect de la colométrie ; les premières lettres des premiers mots de chaque strophe suivent l’ordre alphabétique
    • colophon final : tabula ansata avec six croix coptes et ΕΙC ΘΕΟC ΕΝ ΟΥΡΑΝΩ répété deux fois
Roca-Puig, Ramón éd., Anáfora de Barcelona I altres pregàries (Missa del segle IV), Barcelona 1996².

inv. 158→ – 161↓ = pp. 65-72

  • Alcestis Barcinonensis : poème en 122 hexamètres dactyliques recopiés sans respect de la colométrie
    • 158→ = p. 65,2-12 : prière d’Admète à Apollon (vv. 1-11)
    • 158→ = p. 65,12-20 : prophétie d’Apollon (vv. 12-20)
    • 158→ = p. 65,21-25 : le chagrin d’Admète – récit à la 3ᵉ personne (vv. 21-25)
    • 158→ = pp. 65,27-66,5 : supplication d’Admète à son père (vv. 26-31)
    • 158↓ = p. 66, 5-18 : réplique du père d’Admète (vv. 32-42a)
    • 158↓ = pp. 66,19-67,2 : supplication d’Admète à sa mère – récit à la 3ᵉ personne (vv. 42b-46a)
    • 159→ = pp. 67,1-68,7 : réplique de la mère d’Admète (vv. 46b-70)
    • 159↓ = pp. 68,7 – 70,1 : réplique d’Alceste (vv. 71-102)
    • 160→ = pp. 70,1-71,1 : préparation d’Alceste – récit à la 3ᵉ personne (vv. 103-119)
    • 161→ = p. 71,2-4 : derniers mots d’Alceste (vv. 120-122)
    • 161↓ = p. 72 : blanc
Nocchi Macedo, Gabriel éd., L'Alceste de Barcelone (P. Monts. Roca inv. 158-161), Liège 2014 (cf. pré-édition en ligne).

inv. 162→ – 165↓ = pp. 73-80 (P. Monts. Roca III)

  • Hadrianus : court récit pseudo-historique au caractère moralisant, se déroulant pendant deux voyages de l’empereur Hadrien, à Rome (île Tibérine) et à Cologne.
  • 165b (↓) colophon : tabula ansata avec deux croix coptes, επαγαθω et la  troisième dédicace du codex (feliciter | dorotheo)
Gil, Juan – Torallas Tovar, Sofía éds., Hadrianus. P. Monts. Roca III, Abadia de Montserrat 2010.

inv. 166→ – 178↓ = pp. 81-106 (P. Monts. Roca I)

  • liste de 2.368 mots en langue grecque (à usage sténographique ?), classés en six sous-listes, allant chacune de α à ω, dont la dernière est incomplète, disposés sur trois colonnes
  • les groupes de mots ayant la même initiale sont séparés par une διπλῆ ὀβελισμένη se terminant par un cercle : >―⸰
  • derniers  feuillets manquants : inv. 179-181
Torallas Tovar, Sofía – Worp, ‎Klaas Anthony éds., To the Origins of Greek Stenography (P. Monts. Roca I), Abadia de Montserrat 2006.
En général, cf.
Petrucci, Armando, « Dal libro unitario al libro miscellaneo », in : A. Giardina éd., Trasformazione dei classici trasformazioni della cultura, Roma–Bari 1986, 173-187.