Itinéraire dans la satire de Juvénal

Gravure de John Dryden – 1711

Programme Semestre 2 – 2020-2021 (M2-M4 LC56LA)

Cet itinéraire poétique sera jalonné par l’étude d’une satire par livre dans le corpus de Juvénal : il sera ainsi possible de reconstituer un processus évolutif, allant des formes satiriques d’indignation à l’ironie. Par l’analyse linguistique et stylistique de ces textes, il est en outre possible de constater à quel point Juvénal n’a cessé de rechercher des formes inédites et variées d’écriture. La lecture des satires 1, 7 12 et 16 sera effectuée en lien étroit avec les principaux phénomènes littéraires des deux premiers siècles de notre ère à Rome : il s’agira notamment de replacer dans leur contexte toutes les allusions à l’école, à la grammaire, à la rhétorique, et notamment aux déclamations, à la production libraire, au folklore et à la culture matérielle de l’époque. Une attention particulière sera donnée aux textes documentaires, épigraphiques et papyrologiques, qui seront systématiquement traduits et commentés. Les liens entre Juvénal et ses modèles littéraires d’époque augustéenne, notamment Horace, seront également examinés en détail, car le rapport d’émulation qui affleure des satires juvénaliennes est souvent teinté d’ironie, voire de sarcasme.

Programme

Bibliographie

Édition

Le texte de référence est celui établi par W.V. Clausen, Persii et Iuvenalis Saturae, Oxford 19922 (OCT), mais une relecture critique permettra de le compléter et, à l’occurrence, de l’amender.

Références secondaires

Braund S. – J. Osgood éds., A Companion to Persius and Juvenal, Blackwell Companions to the Ancient World, Malden – Oxford 2012.

Courtney E., A Commentary on the Satires of Juvenal, London 1980 (Berkeley 2013²).

Stramaglia A., Giovenale, Satire 1, 7, 12, 16. Storia di un poeta, Bologna 2017.

 

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Alessandro Garcea (31 janvier 2021). Itinéraire dans la satire de Juvénal. LL-HdT. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qzeg


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.